mercredi 10 octobre 2007

Comment utiliser la stratégie du dauphin !


La stratégie du dauphin (Dudley Lynch, Paul L. Kordis, Les Éditions de l'Homme, 2006) est un livre que j'apprécie beaucoup, car il est original, imagé et métaphorique, et surtout plein de bonnes idées...

Je vais vous parler du principe "noyau" de ce livre, l'existence de trois types de comportement, ou de personnalité, dans la vie personnelle et professionnelle: la stratégie de la carpe, celle du requin et enfin celle du dauphin, la plus rare de toutes.



LA CARPE

Voici ce qu'elle pense: "Je crois qu'il y a pénurie, une grande limitation dans ce qui existe et dans mes ressources. Je m'attend à ne jamais avoir ou faire assez. De ce fait, si je ne peux échapper à la responsabilité et à l'apprentissage en m'en éloignant, je choisi ma deuxième option et généralement je me sacrifie."

Les carpes pensent "je ne peux pas gagner" et se répètent ce message dans toutes ses variantes de négation des possibilités et du changement, au point même de nier les véritables conséquences de l'échec.
  • "L'ignorance est bénéfique."
  • "J'ai été impuissant et je le serai toujours."
  • "Ma souffrance sert à quelque chose, elle n'est pas vaine."
  • "Dans la vie il faut perdre" (A ne pas confondre avec "Il faut savoir perdre pour revenir plus fort et sage").
  • "Tout ce que l'on veut obtenir d'important nécessite une part de sacrifice."
  • "Il faut présenter l'autre joue deux ou même encore trois fois, recommencer cent et une fois son ouvrage."
Les carpes pseudo-éclairées (une forme légèrement différente de carpes) quant à elles croient ceci: "Toutes les créatures devraient prendre soins les une des autres et vraiment s'aimer. Pour que cela se passe comme ça, tout ce que j'ai à faire, c'est d'y croire."
  • "Ce n'est pas gagner ou perdre qui est important mais juste la façon dont on joue le jeu."
  • "Le résultat importe peu, ce n'est pas l'arrivée qui compte mais le voyage."
  • "Si je "lâche toujours prise", tout ira bien, car l'univers nous donnera le meilleur des avenir pour tous."


LE REQUIN

Le requin pense: "Je crois qu'il y a pénurie. Donc j'ai bien l'intention d'obtenir le maximum en prenant aux autres, quoi qu'il arrive. D'abord j'essaye de les vaincre, et si je n'y parvient pas j'essaye de me joindre à eux, et on verra plus tard."

Les requins se répètent sans cesse: "Il faut que je gagne, par tous les moyens, c'est la loi de la nature."
  • "Après tout, le monde fonctionne comme ça, c'est la loi de la jungle."
  • "Je n'avais pas vraiment l'intention de te faire un croche pied, mais je n'avais pas le choix à l'arrivée", ou "...tu aurais dû te souvenir de mon avertissement", ou encore "...même si je t'avais assuré que ce n'était pas mon intention."
  • "La compétition est inévitable."
  • "La compétition est le seul moyen qui existe pour nous pousser à donner le meilleur de nous même."
  • "La compétition est le seul moyen que je connaisse pour s'amuser."
  • "La compétition forme le caractère et nous apprend à survivre."


LE DAUPHIN

"Je crois à la possibilité d'une pénurie comme à la possibilité d'une abondance. De la même manière, je crois que nous avons le choix, que nous pouvons nous servir de ce que nous avons comme d'un levier du changement et exploiter nos ressources de façon intelligente et élégante. Être flexible et faire plus avec moins sont les principes maîtres de ma vision du monde et de son évolution."

Le dauphin pense: "Je sais utiliser les ressources à ma disposition et les situations à mon avantage, en sachant que le déni de la réalité ne pourra que détruire mon existence et celle des autres. Je sais prendre en compte les conséquence à court comme à long terme de mes actes, et c'est pourquoi je souhaite une victoire élégante et éclatante pour chacun de nous. Car ceux qui voudront m'aider seront un moteur pour mon progrès et celui de l'évolution."
  • "Je ne perd jamais de vue l'avenir."
  • "Je tire constamment les leçons du passé."
  • "Je cherche la bonne réponse."
  • "Je comprend la dynamique du risque et du stress, et sais l'utiliser pour mon progrès."
  • "Je prévoit le décalage dans les actions, le temps de latence."
  • "Je ne perd jamais de vue mon objectif ultime, qui me sert toujours de boussole."
  • "J'articule clairement ma vision des choses et évite la confusion."
  • "Je sais où je me trouve."
  • "Je connaît ma destination."
  • "Je sais me corriger."
  • "Je sais me diriger."
  • "Je sais apprendre tôt, vite et durablement."
  • "Je sais me perturber pour me pousser à changer, lorsque je pressent une évolution des évènements."
  • "Je sais utiliser la vague et sais qu'elle n'est pas éternelle, donc je me prépare aussi à la nouvelle vague."
  • "Je connaît ma position sur la vague."
  • "Je dis la vérité, à moi même et aux autres, et avec force."
  • "Je sais me servir de l'erreur pour voir si l'eau est bonne et si les vents sont plutôt favorables."
  • "Je sais utiliser le pouvoir de la nouveauté."
  • "Je sais utiliser le pouvoir de l'ordre."
  • "Je sais éviter de blâmer et de faire honte."
  • "Je sais éviter d'avoir à me justifier."
  • "Je sais éviter les drames."
  • "J'assume mes responsabilités."
  • "Je sais créer des options."
  • "Je sais agrandir le bassin dans lequel je nage pour permettre à d'autres d'évoluer dans des eaux favorables."
  • "Je sais changer le sens des évènements, recadrer dans un autre contexte."
  • "Je sais chercher des solutions de rechange."
  • "Je sais faire plus avec moins."
  • "Je privilégie les solutions élégante."
  • "Je sais faire autre chose."
  • "Je sais supporter la pression si les enjeux en valent la peine."
  • "Je sort du bassin si les enjeux sont insignifiants."
  • "Je reconnaît que tout le monde ne veut pas être dauphin."
  • "Je connaît très bien la valeur de la coopération et ne poursuit pas inutilement ceux qui ne veulent pas créer avec moi."
  • "Je sais reconnaître les qualités de la carpe."
  • "Je sais quand il est sensé de penser comme un requin."
  • "Je crois à l'abondance comme à la pénurie."
  • "Je sais effectuer des représailles immédiate si elle sont justifiées."
  • "Je sais effectuer un pardon immédiat si j'estime que l'autre va se racheter et coopérer pour la suite."
  • "Je crois que nous pouvons tous gagner la plupart du temps."
  • "Je sais reconnaître que certaines choses échappent à mon contrôle."
  • "Je suis ouvert à la surprise et sais m'y adapter."
  • "J'assume la responsabilité de mes sentiments et de mes expériences."
  • "Je sais reconnaître mon échec avec objectivité, et suis enthousiaste pour mon succès futur."
  • "Je sais éviter la stupidité, souvent les automatismes."
  • "Je sais viser la percée."
  • "Je sais me transformer de façon continuelle, sans avoir peur de changer et d'abandonner le présent, comme une chenille devenant papillon."
Le "dauphin" sait s'adapter aux différentes situations et n'est pas figé dans une pensée unique, ou une formule de vie qui nous aiderait à ne pas réfléchir.
Il sait utiliser son environnement en fin stratège, et il est à mon sens un ingénieux utilisateur de l'approche systémique et de ses potentialités.


Et vous? Aimeriez-vous être carpe, requin ou dauphin à partir de maintenant?

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Je connais bien la stratégie du dauphin et votre résumé est bien mais il vaudrait mieux corriger les fautes d'orthographe :)

Merci!

Alexis Trouillas a dit…

Merci beaucoup ! Je vous dois de nombreux éclairages... :)